Hélidax, filiale de DCI et d’INAER, et l’Ecole de l’Aviation Légère de l’Armée de terre à Dax (EALAT) célèbrent aujourd’hui un évènement majeur: la base école vient de dépasser le cap des 100 000 heures de vol avec des appareils EC120 Colibri, dans leur configuration Calliopé. Il s’agit d’une performance que la base a réalisé en 5 ans d’exploitation et grâce à la performance de la société Hélidax qui a su garantir une forte disponibilité de la flotte mise à disposition.

Le partenariat public-privé (PPP) d’Hélidax porte sur la fourniture d’heures de vol d’hélicoptères, pendant 22 ans, au profit de l’EALAT. Le contrat concerne la mise à disposition d’appareils modernes et les services de maintenance qui y sont associés.
Sur les 36 Calliopé d’Hélidax, 32 sont disponibles simultanément, tous les matins, pour les élèves de l’EALAT et 100% des moyens demandés par l’école ont été satisfaits. Depuis mai 2010, les appareils d’Hélidax ont participé à la formation de plus de 500 élèves pilotes et moniteurs issus des différentes composantes de l’armée française (armée de Terre, marine nationale, armée de l’air, gendarmerie) ainsi que des pilotes belges, nigériens et des élèves instructeurs.

« En tant que premier partenariat public-privé lancé par le ministère de la Défense en 2008, Hélidax montre toute sa pertinence et nous répondons parfaitement aux attentes de l’Etat,» déclare Jean-Michel Palagos, Président-Directeur général de DCI et d’Hélidax. « Notre flotte d’hélicoptères, avec poste de pilotage numérique, permet aux élèves de se préparer aux interfaces des hélicoptères modernes (Tigre, NH 90 Caïman). Nous sommes très heureux de ce succès et nous pouvons ainsi entrevoir l’avenir avec optimisme.»

Le colonel Benoit Cirée, commandant de la base école de l’ALAT, déclare : « L’externalisation des heures de vol et de la maintenance associée à la formation par les moniteurs militaires, cœur de métier de l’EALAT est bien un modèle de performance ! Cette combinaison est un atout majeur pour préparer les pilotes de combat de demain aux hélicoptères de nouvelles générations. Je suis ravi du succès de ce partenariat que beaucoup considèrent avec intérêt ».

A propos de DCI
Opérateur de référence du ministère de la Défense français pour le transfert du savoir-faire militaire français à l’international, au profit des forces armées de pays amis de la France, le groupe DCI agit, depuis plus de 40 ans, sur tout le spectre de la défense et de la sécurité. Porteur du label « Formation armées françaises » DCI propose des prestations sur-mesure de Conseil, Formation et Assistance.
Le groupe DCI a son siège à Paris et dispose de plusieurs sites d’implantations sur tout le territoire national. Il est également implanté à l’étranger, notamment au Moyen-Orient avec le Qatar, le Koweït, les EAU et l’Arabie Saoudite et dans le Sud-Est asiatique avec la Malaisie et Singapour. DCI poursuit son déploiement international avec des prestations innovantes à haute valeur ajoutée en développant de nouvelles coopérations notamment en Asie et en Amérique Latine. Fort de plus de ses 900 salariés, le groupe DCI a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 241M€.

www.groupedci.com
A propos d’Inaer
INAER est le leader mondial de services d’urgence par hélicoptère et de maintenance d’aéronefs, spécialisé dans les missions d’importance vitale telles que les services d’urgence médicale, la protection civile, la recherche, le sauvetage en mer et en montagne, la surveillance des pêches et des côtes, la lutte contre les incendies, les travaux aériens, la formation et la maintenance d’aéronefs.
La position d’INAER en tant que leader est liée à l’attention particulière qu’INAER consacre aux standards élevés de sécurité dans ses missions et services, aux formations continues de ses pilotes et techniciens, ainsi que sa flexibilité et sa capacité à s’adapter rapidement aux besoins des clients.
Le groupe est présent en France, Espagne, Portugal, Italie, Royaume Uni, Australie, Pérou et Chili. INAER exploite environ 400 appareils et s’appuie sur 2600 professionnels.