Le Centre International de Formation Académique et Aéronautique de DCI inaugure son nouveau bâtiment d’hébergement sur la base de l’Ecole de l’Air

Défense Conseil International (DCI), l’opérateur du ministère des Armées pour le transfert du savoir-faire militaire français à l’international, inaugure le bâtiment d’hébergement rénové, au sein de son Centre International de Formation Académique et Aéronautique (CIF-AA). Inscrite dans le partenariat de long terme avec l’Ecole de l’Air sur la base aérienne 701, cette nouvelle capacité d’accueil va permettre d’accroitre sensiblement le nombre d’élèves-officiers étrangers en formation au CIF-AA à Salon-de-Provence.

La formation académique et aéronautique de l’armée de l’Air, une référence internationale

Afin d’augmenter la capacité d’hébergement du site de Salon-de-Provence tout en l’adaptant aux attentes des élèves étrangers, DCI a intégralement rénové un bâtiment d’hébergement mis à sa disposition sous autorisation d’occupation temporaire (AOT), ses installations et équipements associés. 122 chambres individuelles aux standards les plus modernes ont ainsi été rénovées, créant de nouvelles capacités d’accueil.

« Nous sommes très fiers de mettre à disposition des pays partenaires de la France les moyens d’accueil et de formation les plus modernes et les plus efficients, contribuant ainsi à véhiculer l’image d’excellence et de modernité de l’armée de l’Air. Nous accueillons trente stagiaires étrangers à la rentrée et nous anticipons une demande soutenue dans les années à venir », souligne Jean-Michel Palagos, Président-Directeur général de DCI.

Renforcer le partenariat gagnant-gagnant entre DCI et les forces armées

Ce chantier est l’aboutissement d’un projet plus vaste qui vise à renforcer la capacité de formation au sein de l’Ecole de l’Air. Rénové en 2016, le bâtiment de formation accueille pour sa part dix salles de cours « Nouvelle Génération » et quatre laboratoires de langue. L’investissement dans un banc de simulation moteur et un simulateur drone vient compléter ce projet.

Le CIF-AA illustre parfaitement ce partenariat gagnant-gagnant et les synergies existantes entre DCI et l’armée de l’Air. « La mise à disposition de bâtiments inoccupés, sous couvert d’autorisation d’occupation temporaire, est porteuse de plusieurs vertus : ne pas peser sur les ressources de l’Ecole de l’Air ; revaloriser et maintenir en condition le patrimoine de l’Etat ; puis un retour à l’Etat d’infrastructures modernisées à l’issue de la période d’AOT », explique Jean-Michel Palagos.