Air (Guerre Electronique)

 DCI délivre une large gamme de formations en guerre électronique, actualisées au rythme des avancées technologiques, cela notamment dans le domaine aéronautique.

L’histoire militaire récente montre que la maîtrise du spectre électromagnétique est un facteur de succès dans la conduite des opérations aériennes modernes. Cette maîtrise suppose une parfaite connaissance du spectre électromagnétique de la part des personnels responsables de la mise en œuvre des systèmes de guerre électronique.

Grâce à une étroite coopération avec les meilleurs experts industriels français du secteur (Thales, MBDA, Lacroix…), DCI propose des formations alliant approche opérationnelle et innovations technologiques.

S’appuyant sur une solide expérience de l’emploi opérationnel de la guerre électronique, DCI assure la formation des futurs cadres « GE » et des unités opérationnelles des forces armées françaises (armée de l’Air, aéronautique navale et aviation légère de l’armée de Terre).

Les tactiques de GE incluent la détection, le brouillage, le leurrage et les manœuvres associées. DCI forme aux spécialités et aux métiers suivants : officiers GE au sein d’unités de combat, spécialistes de la programmation des équipements GE et intercepteurs/analystes SIGINT (Signal Intelligence). Pour leur apprentissage, DCI développe avec la société ABAK Systèmes des outils novateurs de simulation, qui complètent la formation théorique.

Le département guerre électronique propose également ces prestations aux pays amis de la France. Plus de 180 stages ont été conduits au profit d’environ 25 pays étrangers. Plus de 1600 stagiaires, en provenance du Moyen-Orient, d’Amérique latine, d’Afrique du Nord et d’Asie du Sud-Est, ont bénéficié des compétences et du savoir-faire de ce département.